Le coaching scolaire, comment ça fonctionne ?

Je vous propose d’aborder ensemble la thématique de la réussite scolaire : la rentrée est là et déjà vous vous posez la question sur le déroulement de l’année scolaire de votre adolescent chéri(e) !

La réussite scolaire n’est pas qu’une affaire de quotient intellectuel (le fameux Q.I) ! 

Le processus d’apprentissage est complexe ! Il mobilise non seulement les principales fonctions exécutive que sont la mémorisation et l’attention mais en plus il est très sensible à la gestion des émotions particulièrement en situation de stress négatif (mauvais stress) lors d’un contrôle par exemple. Nous devons cette découverte à la Neuroéducation (Science située à la croisée des neurosciences, de la psychologie et de l’éducation).

En cas d’expériences négatives répétées, le jeune développe dans son cerveau une pensée automatique qui ressurgit à chaque situation identique.

En clair, il revit la même réaction émotionnelle que son cerveau a enregistré la 1ère fois quand il a échoué à son examen ! La peur s’installe en lui/en elle.

Ce sont ces petites phrases que les parents entendent prononcées par nos enfants :

– « A quoi bon, de toute façon, quoi que je fasse, cela ne marche jamais »

– « C’est toujours à moi que cela arrive, je suis maudit »

– « Je n’ai pas de Chance, Marie est plus forte que moi, elle y arrive toujours »

Tant est si bien que profondément démotivés, ils finissent par adopter des comportements inadaptés en classe. Les professeurs les pointent comme les paresseux, les clowns, les idiots…

Le jeune en difficulté a besoin de continuer à exister parmi les autres élèves, il jouera le rôle du clown, celui qui amuse la galerie.

Comment le coach peut-il intervenir pour aider le jeune ?

Le coach aide à comprendre ce que l’adolescent vit en classe et ne pas compromettre ses chances de réussite scolaire.

Le coach n’est pas un professeur. Il s’engage dans sa posture, au cours de son accompagnement, à ne porter aucun jugement sur le comportement ou compétences du jeune.

Bien au contraire, il offre 1 espace bienveillant dans lequel le jeune peut s’exprimer librement sur ses besoins insatisfaits, ses émotions profondes, son mal-être, ses valeurs (oui….oui l’adolescent en possède !). 

Mais c’est surtout la perception du problème par le jeune qui intéressera le coach : Comment le jeune construit sa propre réalité en classe ! Car la clé du changement est là !

Oh bonjour 👋
Ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir un E-Book de 3 bonnes pratiques auquel s’ajoute une séance découverte de coaching gratuite de 30 minutes.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Retour en haut